Bocaux : pour aller plus loin

 

des contenants a adapter selon le contenu

Un des éléments à considérer pour le choix des bocaux est leur taille. En effet, c’est un peu idiot de stocker 100 g d’amande dans un bocal d’un litre. Je me permet ce jugement car je l’ai fait ;-b

 

Je vais parler ici de bocaux en verre du style « Le Parfait » ou « Le Pratique » car c’est ce que je connais. Si vous vous demander quels bocaux apporter pour faire des achats en réduisant vos déchets voyez cette page.

 

 

 

Quelles sont les différentes tailles communes pour les bocaux ?

250 ml ;

350 ml ;

500 ml ;

750 ml ;

1 L ;

1,5 L ;

2 L ;

3 L.

J’en ai même trouvés de tous petits pour les épices.

Les 3 L sont vraiment très grands. Au départ j’en voulais pour stocker ma farine ou des pâtes mais heureusement pour moi et mes placards, je n’en ai pas trouvés sur leboncoin. En effet, ils auraient été beaucoup trop grands et ne seraient jamais rentrés dans mes espaces de stockage.

 

 

Quoi stocker dans quelle taille de bocaux :

Quels bocaux en verre choisir pour le zéro déchet

 

Lorsqu’on achète en vrac il faut alors ranger les aliments comme on le fait pour les fruits et légumes. Si vous avez la flemme de faire cette étape alors, sachez qu’il est possible d’aller dans certains magasins avec les bocaux par contre en dehors de certains produits ce n’est pas pratique : lourd, encombrant, lourd, encombrant, lourd et encore lourd !

 

Voici mon exemple de quelle taille de bocaux j’utilise pour stocker quels aliments :

250 ml et 350 ml : sauce tomate maison (stérilisation obligatoire), lactofermentation (carottes, tomates, concombres, etc.), achat et conservation de la crème fraîche, du miel, petits restes.

500 ml et 750 ml : plus grosses conserves (haricots vers lactofermentés par exemple), achat d’olives et de fromage blanc. Conserve d’achat en vrac : amande et poudre d’amande, flocons d’avoine, etc.

1 L : chocolats, sucres, soupes, légumineuses que nous consommons rarement mais aussi produit ménager tels que le bicarbonate de soude.

1,5 et 2 L : pâtes, farines, sel, quinoa (Pour info, l’Anjou est la région la plus productive de quinoa en France), riz, etc.

Par expérience, le stockage d’aliments secs peut vous demander des bocaux de tailles très variées : si vous stocké du sel ou de la farine, ce sera plutôt dans des bocaux de 1,5 ou 2L alors que des baies de Gogi ou des épices ce sera plutôt dans du 0,350L ou moins.

 

Attention :

Attention tout de même à ne pas stocker trop longtemps certains aliments. Il n’y a pas de réel problème mais voici tout de même deux exemples pour lesquels je fais plus attention :

  • J’achète ma farine par 5 kg et la réparti dans des bocaux de 1,5 à 2L. Or un jour j’ai retrouvé un vers dedans ! « Beurk ! » me direz-vous. Eh bien figurez-vous que ce n’est pas quelque chose de complètement anormal. N’ayant pas envie de jeter mes 5k de farine à la poubelle j’ai fait des recherches. La farine peut être consommée sans risque ! Si cela vous dit, les vers (ou mites) de farine peuvent eux aussi être consommés ! Âmes sensibles veuillez vous abstenir de cliquer sur ce lien 😉 Mes goûts pour l’alimentation asiatique a ses limites ! Ainsi je consomme ma farine plus rapidement et je la stocke en mettant les caoutchouc systématiquement sur les couvercles. Je la tamise d’avantage également. Depuis je n’ai plus rencontré de vers.
  • Je fais mes propres fruits secs depuis quelque temps et il semble qu’au bout d’un mois et demi les fruits commencent à avoir un goût légèrement alcoolisé donc je les surveille davantage lorsque j’arrive à en stocker un petit peu.

 

Bon à savoir :

Le sel peut être stocker éternellement. D’ailleurs c’est lui-même un conservateur très connu. Connaissez-vous la lactofermentation ? J’ai commencé il y a un an environ. J’utilise plutôt des bocaux de 0,350L pour les aliments à manger en salade ou apéritif car ils sont très acides et donc on en mange peu à la fois. Par contre, pour lacto-fermenter mon choux pour de la choucroute, des bocaux de 1/1,5L sont tout à fait adaptés pour ma petite famille. Vous pouvez trouver de nombreux sites qui parlent de ce sujet sur le WEB. Par contre les bonnes recettes pour consommer les produits lactofermentés ne sont pas nombreuses. Si vous en connaissez n’hésitez pas à m’en faire part.

 

Conclusion :

En résumé, pour déterminer la taille des bocaux qu’il vous faut, le mieux est de regarder dans vos placards.

Sur les 50 bocaux que j’ai achetés au début, plus des deux tiers faisaient plus d’un litre. Et je me suis aperçu à l’usage que j’avais tout autant besoin de petits bocaux.

0 Partages