Couches lavables

 

Couches lavables une solution pour du zéro déchet

Ah les couches lavables ! Ces couches dites idéales pour le zéro déchet et pour notre environnement ! C’est un sujet qui fait plus ou moins débat. En effet, leur entretien sera l’élément clé quant à leur impact environnemental. Je vous renvoie à la page Quelles couches choisir ? si vous hésitez dans votre choix.

Utilisant plusieurs méthodes pour mes filles je vais ici parler des éléments que j’ai trouvé importants si l’on veut se lancer dans les couches lavables.

Les différences catégories de couches

J’ai eu tellement de mal à comprendre les différentes sortes de couches lavables que j’ai pensé qu’il serait utile de vous faire un résumé sous forme de tableau. J’ai également résumé les différentes tailles dans lesquelles vous les trouverez : cliquez ici

Il est bon de savoir que les vendeurs notamment sur internet mélangent parfois les catégories ce qui peut perdre n’importe quel novice.

Voici les termes que vous allez rencontrer :

TE : Tout En. C’est un type de couche lavable qui ressemble le plus à la couche jetable classique. Elle se divise en quatre catégories. TE1, etc = Tout En 1, etc.

insert : tissu épais qui sert à l’absorption de l’urine que l’on insert dans la couche. On l’appelle aussi « booster ».

Voile de protection : voile à poser en surface au contact des fesses du bébé. Cela sert à récupérer les selles afin de les jeter aux toilettes. Peut être utiliser avec chaque type de couche. Et peut être réutilisé une à deux fois après lavage s’il n’y a eu que de l’urine.

J’ai utilisé différente sorte de couches : couche avec culotte de protection, TE1, TE2 et TE3. A l’heure actuelle, celle que j’ai préféré d’un point de vue pratique fut la TE3 car je la combine avec l’hygiène naturelle infantile.

 

L’achat des couches lavables

Comme j’ai vraiment galéré pour choisir et acheter mes couches lavables, voici un outil que je m’étais fait afin de choisir lesquelles je voulais. J’ai pensé que ça pouvait vous servir c’est pourquoi je le partage généreusement 😉 Tableau pour choisir quelles couches lavables acheter

Voici quelques infos qui me semblent bonnes à savoir :

Vous pouvez trouver des couches lavables labellisées biologiques ou non. Leur impact environnemental lors de la fabrication sera donc variable. Cela peut également avoir une importance si votre enfant est très sensible à la matière au contact de sa peau.

N’ACHETEZ PAS DE COUCHES LAVABLE D’OCCASION QUI ONT SERVI A PLUS D’UN ENFANT. Sinon regardez attentivement leur état en prêtant particulièrement attention aux élastiques. C’est ce qui vous évitera la plupart des débordements.

Les couches lavables une solution pour réduire les déchets ménager

En effet, mon premier achat de couches lavables était sur leboncoin. J’avais pris des couches à taille évolutive : elles avaient servi de 3 mois à la propreté de deux bébés donc autant dire qu’elles étaient usées ! À partir des quatre mois de ma première fille j’ai commencé à avoir des débordements très importants et j’ai abandonné les couches lavables. Plus tard, en discutant avec une professionnelle qui fabriquait des couches lavables elle m’a expliqué que mon problème venait probablement de l’usure des couches.

 

Avec l’expérience de ma deuxième fille j’ajouterais également qu’il ne faut pas prendre la couche lavables comme un outil pour ne pas s’occuper des déchets de son enfant pendant des heures. Je ne pense pas qu’il soit possible d’arriver au même niveau d’absorption qu’en couches jetables qui utilisent des produits chimiques. La solution est donc de changer son enfant régulièrement.

Sachant que les couches lavables nécessitent un bon budget au départ, pensez à regarder sur des sites de seconde main : certaine personne en vende neuves. J’en ai aussi trouvé des neuves à Apivet et même sur un vide grenier où une personne vidait son magasin.

Entretenir ses couches lavables

C’est là que le bât peut blesser. Vous pouvez trouver de nombreux sites et des professionnels pour vous indiquer comment les entretenir. La personne à qui vous les achetez sera probablement disposer à vous conseiller.

Une chose à retenir avant d’acheter des détachants de toute sorte est ceci :

LE MEILLEUR DÉTACHANT QUE VOUS POUVEZ TROUVER EST LE SOLEIL !

Je l’ai testé et c’est vrai. Même derrière un carreau : que vous ayez du terrain pour étendre dehors ou non, qu’il pleuvent ou qu’il fasse froid dehors ne sont pas des problèmes. Mettez le vêtement derrière la fenêtre, au soleil et ce sera efficace.

Certains vous dirons que l’idéal est d’étendre votre linge blanc lors de la pleine lune. Ce n’est pas tout à fait vrai. En effet, la lumière provenant de celle-ci n’est qu’une réflexion de la lumière du soleil et en moindre quantité. La lune est donc moins efficace que le soleil direct. Mon mari travaillant dans la protection solaire je vous assure qu’il en connaît un rayon 😉 !

Personnellement après les avoir fait tremper, je lave les couches avec les autres vêtements à 40°. Certaines personnes vous diront que 30° suffit. Elles ont probablement raison et c’est ce que je fais parfois lorsque je n’ai que de l’urine.

Pour ce qui est des produits à utiliser pour les lessives, c’est à vous de voir. J’achète la mienne en magasin bio en vrac et je met du vinaigre blanc en adoucissant. Parfois j’ajoute du bicarbonate de soude pour les décrasser.

0 Partages