Qu’est-ce que le zéro déchet ?

Voilà une question bien pertinente étant donné la tendance actuelle de la société. Alors, qu’est-ce que le zéro déchet ?

C’est un mouvement qui a pour origine une personne. Il s’agit de Béa Jonhson. Française, vivant en Californie, elle et son mari se sont engagés dans cette démarche en 2008 environ. Aujourd’hui, cette démarche appelé zéro déchet ou zero waste en anglais a fait des émules et nous pouvons voir peu à peu le changement qui s’opère dans notre société.

Cette démarche individuelle et volontaire s’étend au groupe et peu à peu à la nation et peut-être bientôt au monde !

Le but du zéro déchet, zéro gaspillage est de « mettre en œuvre une société économiquement et écologiquement viable, et socialement innovante », zerowastefrance.org

Nous pouvons déjà constater des changements. La France a fait appel à un organisme appelé l’ADEME, Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie afin de réduire les déchets et le gaspillage grâce à l’éveil de la population. Vous pouvez déjà constater la suppression du don de sacs plastiques dans la plupart des points de vente. En 2020 nous ne devrions plus trouver de coton-tiges en plastique ni de gobelets ou couverts en plastique. Voyez également la quantité de produits proposés en vrac dans les grandes surfaces ou même les magasins dits de vrac qui ouvrent un petit peu partout. Le zéro déchet est devenu un mouvement.

Pourquoi y a-t-il un tel engouement autour du zéro déchet ?

Il semble que chacun réalise à son échelle les problèmes que nos déchets peuvent créer.

Je vais vous donner quelques chiffres :

D’après l’ADEME, Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie, les déchets dont je vais parler sont définis ainsi : « pris en charge par le service public de collecte des déchets (ordures ménagères en mélange et déchets collectés séparément, soit en porte-à-porte, soit en apport volontaire : verre, emballages et journaux-magazines, biodéchets [déchets biodégradables]). En sont exclus les déchets verts, les déchets encombrants [qui ne peuvent être pris en compte par la collecte usuelle des ordures ménagère et qui nécessitent un mode de gestion particulier], les déchets dangereux, les déblais et gravats… c’est-à-dire les déchets qui sont produits occasionnellement par les ménages et ce, quel que soit leur type de collecte. »

En France, nous créons par personne et par an 350 kilos de déchets ! À titre de comparaison cela représente 3684 DVD avec son boîtier en plastique ou encore 59322 stylos Bic. Et juste pour s’amuser, cela fait plus de 152 milles coton-tiges, toujours par personne et par an.

Au niveau national cela dépasse les 30 millions de tonnes de déchets par ans soit 3000 Tours Eiffel que l’on jette tous les ans.Comparaison avec le nombre de déchets ménagers jeter chaque année en France

Si je ne vous ai pas encore convaincu que nous devons y faire quelque chose voici encore quelques chiffres :

Si l’on prenait en compte les « matières mobilisées » par l’économie française selon l’ensemble des quantités de matières premières issues du territoire national ou importées en vue de satisfaire les besoins de l’économie française, nous avoisinerions les 800 millions de tonnes pour la France uniquement soit environ 14 tonnes de déchet par habitant, presque une Tour Eiffel et demi par an ! Il n’est pas question ici des déchets produits par le transport des marchandises. Je vous renvois au site de l’ADEME pour plus de détails et plus de chiffres.

Vous êtes convaincus ? Voyez la page suivante pour commencer !

Je n’ai pas la prétention de changer le monde mais j’espère que grâce au partage de ces informations, de nos expériences et nos solutions nous arriverons à y faire quelque chose. Alors, n’hésitez pas à partager, à commenter et à me suggérer vos idées afin que notre goutte d’eau agrandisse la rivière qui mènera au fleuve et bientôt deviendra océan 😉

Sources

Bon à savoir, les chiffres varient d’un site à l’autre et parfois même dans le même site :-/

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à naviguer sur les différents sites suivants :

zerowastefrance.org

ADEME

planetoscope

Béa Jonhson

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *