Convaincre votre foyer pour une vie zéro déchet

zéro déchet pour l'environnement

 

Après m’être rendue compte que je devais m’engager davantage d’un point de vue écologique notamment avec la démarche zéro déchet, j’en ai parlé à mon mari. Il fallait qu’il m’approuve si je voulais réussir car l’union fait la force. Et, vous ne le croirez pas, mon mari fait des déchets. 😉 Certes nous n’y sommes pas encore mais nous réduisons peu à peu nos déchets et j’ai bon espoir que nous y arrivions un jour ! Les roues de notre carrosse divergent un peu parfois mais elles se redressent vite puis nous reprenons la route dans la même direction.

Convaincre mon mari d’entamer la démarche zéro déchet :

Il ne faut pas croire que c’est toujours simple de convaincre son conjoint. Mais on dit aussi « qui se ressemble s’assemble » donc au final il faut savoir l’aborder avec les bonnes techniques et ça passe.;-)

En ce qui me concerne, ce n’était pas une mince affaire mais c’était selon moi la première chose à entreprendre. Comment réduire les déchets si je n’ai aucun soutien autour de moi. A cela s’ajoutait le fait que nous hébergions des personnes de temps en temps qui, elles, n’étaient pas du tout dans cette mouvance. J’ai donc opté pour la solution progressive car si moi j’étais prête à arrêter tout ce qui était industriel, dire à mon mari : « fini le chocolat ! Fini les gâteaux industriels ! Fini l’eau gazeuse ! Fini tes petits plaisirs qui de toute façon ne sont pas bons pour ta santé ! » Cela lui aurait fait un choc et peut-être un divorce ;-).

Alors un soir je lui ai dit : « Tu sais, j’ai vu pas mal d’info sur l’état de la planète et la façon dont les déchets sont entreposés, etc. Et j’aimerais y faire quelque chose. Je pense que les gens qui sont dans la démarche zéro déchet sont plutôt dans le vrai et nous pourrions le faire nous aussi ! » (Voyez la page suivante pour plus d’arguments : ici)

Vous voyez, sans lui imposer je l’ai amené à prendre une décision de me soutenir ou pas. Et comme il est assez intelligent, il faut le dire tout de même 😉 il m’a répondu : « D’accord dans la mesure où on n’y perd rien parce que je veux pouvoir continuer de manger du chocolat ! ».

Dans ma tête a raisonné un grand : « YES ! » mais je lui ai répondu de façon plus conservatrice : « Pas de problème, je vais chercher des solutions et nous ferons de notre mieux. »

Résultat de ma patience pour démarrer le zéro déchet :

Au final, il est lui aussi dans la démarche zéro déchet et fais des efforts pour y arriver. Il me surprend même parfois. Par exemple, un jour il m’a dit : « Depuis que nous faisons le zéro déchet je ne prends plus les cartes de visite. J’explique aux gens notre démarche et je prends seulement des photos des cartes avec mon téléphone. Les gens sont surpris mais aussi très contents ! » D’autres fois il revient un petit peu penaud car la boulangère lui a donné un papier ou une poche en papier avant qu’il n’ai eu le temps de dégainer son sac en tissu.

Bref, l’objectif zéro déchet ne rime pas du tout avec objectif zéro plaisir. C’est plutôt une façon de redécouvrir les plaisirs simples et sains avec en prime le sentiment de faire quelque chose pour notre petite planète. Il faut parfois chercher des solutions alternatives aux plaisirs « industriels » mais avec ce blog j’espère que vous en trouverez.

Si vous voulez vous lancer dans cette démarche, la première chose est d’avoir soi-même envie puis que les gens vivants au sein du foyer soient plus ou moins en accord, que vous leur en parliez sans les tourmenter afin d’avoir toujours des pensées positives sur le sujet et surtout ne pas se prendre la tête.

Et si vous êtes déjà dans la démarche zéro déchet ou que tout votre foyer est déjà convaincu ou même que vous êtes seul/e donc pas besoin de convaincre qui que ce soit : « Bravo et bonne aventure ! » 😉

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *