Lessive zéro déchet : lessive maison ou en vrac ?

Existe-t-il une lessive zéro déchet efficace ?

Quelle lessive maison possible

Lorsque j’ai commencé à chercher de la lessive zéro déchet, j’ai découvert des lessives à faire soi-même dite aussi lessive maison. J’ai tenté la lessive avec des cendres, puis avec des copeaux de savon de Marseille et enfin aux bicarbonate et percarbonate de soude (blanchissant).

Et il existe beaucoup d’autre possibilité : noix de lavage, lessive au savon noir, etc.

Au final j’ai arrêté de fabriqué ma lessive car le magasin bio près de chez moi propose de la lessive en vrac certifiée Ecocert. Ainsi, j’ai acheté un bidon de trois litres que je rapporte pour le remplir à nouveau lorsqu’il est vide. Au final ça me revient à 3 euros le litre ce qui est plutôt raisonnable

En fin de page je vous donne une petite astuce pour ne pas vous retrouver à cours de lessive et quelques trucs d’un réparateur de machine (qui fait son métier depuis plus de trente an) 😉

Alors pourquoi avoir arrêté la lessive maison ?

Parce que d’une part j’aime ce qui est pratique et rapide et d’autre part les recettes que j’ai testées n’étaient pas si géniales qu’elles pouvaient paraître et je préférais passer du temps à faire d’autres choses. Voici les avantages et inconvénients de mes tentatives et le résumé ici. Dans tous les cas ça vous permet de savoir exactement tous les ingrédients de votre produit. Si vous voulez vraiment faire votre expérience vous pourrez trouver de nombreux sites et vidéos vous montrant comment les faire (je vous ai mis un lien dans les sources tout à la fin).

La lessive à la cendre :

Avantages :

  • c’est assez simple
  • gratuit
  • la seule lessive autonome (puisque aucun ingrédient à acheter)

Inconvénient :

  • ça ne détache pas le linge (j’ai des enfants en bas âge donc, des vêtements à détacher j’en ai à toutes les lessives)
  • mes vêtements grisaient malgré l’ajout de bicarbonate et de percarbonate à toutes mes lessives.
  • prend de la place dans ma salle d’eau qui est petite. (un seau pendant trois jours)
  • ne pas oublier de la remuer chaque jour jusqu’à la filtrer.

 

La lessive au savon de Marseille :savon de Marseille pour lessive maison

Avantages :

  • plus efficace que la cendre même si j’étais obligée d’ajouter du bicarbonate de soude
  • se fabrique en une seule fois.

Inconvénients :

  • préparation plus contraignante
  • ce qui m’a surtout arrêter : la lessive se solidifie donc obligée de secouer le bidon de 3 litres comme une forcenée pour la liquéfier à chaque utilisation. (ça fait les muscles mais tout de même ;-b…)

Attention à bien mettre du bicarbonate pour limiter l’encrassement.

 

La lessive aux bicarbonate et percarbonate de soude :bicarbonate de soude et percarbonate pour lessive zéro déchet

Avantages :

  • simple à préparer
  • assez efficace

Inconvénients :

  • demande un petit peu de temps
  • Je n’ai jamais réussi à dissoudre le bicarbonate et le percarbonate de soude dans l’eau bouillante malgré le suivi exact des indications. J’ai tenté pendant plus d’une heure sans succès ! Donc à secouer avant chaque utilisation.

Au final acheter la lessive toute prête mais au bidon me permet de ne pas faire de déchet de bidon et je gagne du temps pour faire d’autres choses qui me semblent plus importantes telles que préparer les petits pots de ma fille ou simplement passer du temps en famille.

 

Vous pouvez aussi tester :

La lessive au savon noir :

Elle est probablement efficace puisque le savon de Marseille a pour base du savon noir. Ainsi je pense qu’elle n’a pas l’inconvénient de se solidifier autant. Par contre il faut tout de même la secouer pour que les phases se mélangent.

Je ne l’ai pas testé car je n’ai pas de source de savon noir en vrac à portée de main et ce n’est pas particulièrement économiquement rentable comparé à la lessive que j’achète en vrac et qui est certifiée.

 

Les noix de lavage :

C’est ce que ma maman utilise depuis des années et elle ne est contente. Je me souviens des fois où elle en utilisait lorsque j’étais petite. Nous retrouvions parfois des copeaux dans le linge. Donc je n’en ai pas un super souvenir ;-b

Si vous en acheter, ce sera peut probable que vous en trouviez en vrac donc ça vous fera un emballage mais au final je pense que ça reste assez écologique car la fabrication de ces noix n’a pas beaucoup d’impact environnemental.

Les trucs et astuces :

Petite astuce pour ne pas être à cours de lessive en vrac

Lorsque vous arrivez à la fin de votre bidon de lessive transférez-la dans un petit conteneur pratique.

OU

lessive zéro déchet labéliséePersonnellement après avoir rempli mon bidon au magasin je transfert la lessive dans un ancien bidon de vinaigre blanc de 5 litres que je garde près de ma machine. Comme ça je peux retourner au magasin et racheter de la lessive quand je veux et surtout quand je peux. Pas obligée de faire le déplacement au magasin bio juste pour de la lessive !

Trucs de professionnel :

  • Ne faire des lessives qu’à 30°C fini par encrasser la machine.
  • Faites tourner votre machine à 90°C au moins une fois par mois afin de la désencrasser naturellement.
  • Le bouton « 1/2 charge » est généralement marketing, il n’y a rien derrière.
  • Ne dépassez pas les 1200 tours minutes ainsi vous userez moins votre machine.
  • Du vinaigre blanc pour adoucissant c’est bon pour la machine. (Je n’ai pas vue de différence avec un adoucissant classique. Dans les deux cas mon linge est rêche.)
  • Les cycles courts sont les plus voraces en énergie (cela est également valable pour les lave-vaisselles)

 

Sources :